Publié le 25 janvier 2021

Covid-19 : Quelles aides pour aider les jeunes à trouver un stage, une alternance ou un emploi ? 🤔

La Covid-19 a pu faire perdre un peu d'espoir en l'avenir, surtout pour les étudiants et les jeunes diplômés qui ont perdu ou ont eu du mal à trouver un emploi, un stage ou encore une alternance.

Mais pas de panique, des aides ont été mises en place pour aider nos jeunes à reprendre confiance !

Via Welcome to the Jungle

Face à la précarité croissante constatée dans les résidences étudiantes et auprès de ceux qui sont en recherche d’emploi, l’Etat, les régions, les départements et les associations mais aussi les entreprises, ont mis en place un certain nombre d’aides pour soutenir cette jeunesse en difficulté. Le hic : la communication autour de celles-ci n’est pas toujours des plus claires et leurs critères d’éligibilité, un peu nébuleux. Parce qu’il serait dommage que vous ne puissiez pas bénéficier d’une aide à laquelle vous pouvez prétendre seulement parce que vous n’avez pas reçu le mémo, nous avons décidé de les regrouper et de les décrypter dans cet article. En espérant que vous pourrez y trouver de quoi passer cette zone de turbulences sans trop d’encombres ou conseiller un ami en difficulté.

Les aides dont vous pouvez bénéficier en tant qu’étudiant ou jeune diplômé :

Certaines aides ou mesures ont été mises en place par l’Etat et permettent donc à tous ceux qui remplissent certains critères d’en bénéficier. D’autres soutiens, instaurés en complément par les régions, les associations ou même des entreprises, vous offrent d’autres possibilités, à un niveau plus local, pour ne pas toucher le fond pendant la crise.

- Les aides financières, pour ne pas compter que sur le billet de mamie à Noël

  • Pour les Ă©tudiants

Avec la crise, le dispositif de bourses a été simplifié pour en faciliter l’accès au plus grand nombre et accélérer leur mise en place. Désormais, que vous soyez déjà boursier ou non, vous pouvez à tout faire moment une demande de révision de votre droit à une bourse pour l’année en cours, en particulier si vos revenus ou ceux de vos parents ont diminué depuis le début de la crise.

Le dispositif de demandes d’aides spécifiques est lui aussi plus simple. Sachez qu’il existe deux types d’aides destinées aux étudiants. La première, qui s’apparente le plus au système boursier, est une aide annuelle, dont le versement se fait en 10 mensualités et qui vous permet d’avoir un soutien financier quand vos revenus ont baissé au cours de l’année. La seconde est une aide ponctuelle de 500 €, versée en une seule fois, censée compenser une dépense imprévue importante qui pourrait perturber le bon déroulement de votre année (par exemple, votre ordinateur qui ne fonctionne plus et trop peu de ressources pour en racheter un, ou, une baisse des revenus mettant en péril le financement de vos études). Ces deux aides se débloquaient auparavant par l’envoi d’un dossier qui devait être étudié par une commission du Crous, ce qui pouvait prendre un peu de temps. Cette année, la procédure étant simplifiée et accélérée, l’attribution des aides se fait désormais sur la base d’une enquête sociale mais sans étude du dossier par cette même commission. Il vous suffit de contacter le service social de votre Crous ou d’appeler le 0 806 000 278 et de prendre rendez-vous avec un assistant.

Au niveau local, certaines régions ont mis en place des aides financières complémentaires. Elles sont répertoriées pour chaque région sur cette page, mais vous pouvez aller visiter le site de votre région pour être sûr(e) de n’en louper aucune. Par exemple, dans les Hauts-de-France, tous les boursiers peuvent maintenant toucher une aide ponctuelle supplémentaire de 150 €. En Île-de-France, une bourse a été débloquée spécialement pour les formations sanitaires et sociales, toujours sur critères sociaux.

  • Pour les jeunes diplĂ´mĂ©s

En 2021, si vous êtes jeune diplômé, que vous avez moins de 25 ans et que vous rencontrez des difficultés dans votre recherche d’emploi, vous pouvez bénéficier d’une “allocation sur-mesure”, selon les mots employés par Elisabeth Borne, la Ministre du Travail. Cette allocation peut s’élever à 500€ maximum, versés pendant 4 mois. Pour toucher cette aide de l’Etat, vous devez être accompagné(e) par un conseiller Pôle Emploi ou Apec (association pour l’emploi des cadres) et être dans l’impossibilité d’être aidé(e) financièrement par vos parents.

L’Etat a par ailleurs mis en place une aide financière aux travailleurs précaires, sans condition d’âge cette fois. Lancée en novembre, elle prend la forme d’une allocation mensuelle de 900€, et court jusqu’en février. Celle-ci s’adresse principalement aux travailleurs saisonniers, intérimaires, extra des secteurs hôteliers, de la restauration et de l’événementiel. Mais parmi les quelques 400 000 travailleurs précaires ciblés par cette aide, on estime qu’environ 70 000 jeunes sont concernés, alors n’hésitez pas à vous renseigner sur vos droits !

Les aides à l’insertion professionnelle et à l’emploi, car le travail reste le meilleur moyen de sortir la tourmente

  • Pour les Ă©tudiants

Si vous vivez en résidence étudiante, cette opportunité est peut-être pour vous. Le CROUS a ouvert 1 600 postes d’étudiants référents partout en France. Derrière cet intitulé de poste abstrait, il s’agit de consacrer quelques heures par jour (payées au SMIC) au soutien psychologique et social de locataires de la résidence universitaire à laquelle on est affecté(e) et d’éviter ainsi toute souffrance liée à l'isolement. Si la plupart des contrats ont commencé en novembre 2020 et devaient durer jusqu’à la mi-janvier, restez à l’affût de nouveaux contrats, d’autres pourraient voir le jour en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des restrictions.

Les universités ont par ailleurs obtenu le budget nécessaire au recrutement de 20 000 tuteurs pour accompagner les étudiants dans leurs compréhensions des cours et la préparation des examens. Il s’agit d’un job étudiant, pour lequel vous pouvez postuler si vous êtes inscrit en troisième année de licence ou en master. Un bon moyen de se faire un peu de sous chaque mois tout en évitant le décrochage scolaire.

Au niveau régional, il existe aussi d’autres actions qui visent à faciliter l’insertion professionnelle et/ou l’orientation. Par exemple, dans les Pays de la Loire, certaines collectivités sont équipées de masques de réalité virtuelle pour permettre aux lycéens, étudiants et salariés en reconversion une immersion dans le métier de leur choix. Dans les Hauts-de-France, un véhicule peut être prêté à certains stagiaires ou salariés qui ne peuvent pas aisément se rendre sur leur lieu de travail pour 1€ par jour pendant un mois.

  • Pour les jeunes diplĂ´mĂ©s

L’Etat a annoncé à la fin du mois de novembre que le nombre de places au sein du dispositif Garantie Jeune, qui inclut une allocation mensuelle de 500€ et un accompagnement intensif vers l’emploi, doublerait en 2021 pour toucher près de 200 000 jeunes.

L’Etat considère que pour que les aides soient véritablement efficaces, il faut les accompagner par une incitation des entreprises à favoriser l’embauche de profils jeunes. Sachez donc que, dans le cadre du plan du gouvernement “Un jeune, une solution”, si vous avez moins de 26 ans, l’entreprise qui vous fera signer un premier contrat sera “récompensée” par une baisse de charges à hauteur de 4 000 € sur un an. Si vous êtes encore étudiant, les contrats d’apprentissage ou d’alternance valent aux entreprises une aide financière de 8 000 € par contrat. Notons également que ces mesures incitatives pour les entreprises étaient initialement prévues jusqu’à la fin du mois de janvier 2021, mais la ministre du Travail Elisabeth Borne a déclaré qu’elles seraient prolongées. Par ailleurs, le gouvernement essaye aussi de relancer l’économie par le développement du secteur de la transition énergétique, en accordant une aide de 8 000 € à tout employeur prêt à embaucher un jeune pour une mission en lien avec la transformation énergétique et écologique de l’entreprise. Voilà donc une opportunité de s’engager pour la planète tout en progressant professionnellement !

Toujours dans le cadre du dispositif “Un jeune une solution”, l’Etat a ouvert une plateforme pour vous accompagner pendant votre recherche d’emploi. Vous y trouverez des offres de jobs, des événements de recrutement, une liste des mesures du gouvernement et vous pourrez solliciter un conseiller pour vous aider à décrocher un job ou bien trouver une formation.

Et si vous ne trouvez toujours pas chaussure à votre pied, n’hésitez pas à vous inscrire aux ateliers “Objectif premier emploi” proposés par l’Apec. Il s’agit d’une session d’accompagnement à la recherche d’emploi avec un consultant spécialisé. Celles-ci ont lieu par groupe d’environ 12 personnes et sont à réaliser en présentiel ou en ligne. Le but de l’atelier est de vous permettre de devenir plus autonome dans votre recherche d’un premier job et de vous mettre sur les rails par une mise en contact avec des professionnels ou bien un accès privilégié à des offres d’emploi.


Partager sur :

# DĂ©couvrir

Ces conseils pourraient aussi vous intéresser